You are here

Le Ginseng rouge, quels résultats sur votre santé?

ginseng rouge

Le ginseng est une des plantes médicinales qui a été la plus étudiée et aussi la plus utilisée dans le monde.

Cette plante fait partie du genre « Pannax » et de la famille des araliacées, qui comprend d’autres plantes avec les mêmes types de propriétés principalement liées à la vitalité et à l’immunité.

On trouve à l’heure actuelle du ginseng très facilement, dans les rayons des compléments alimentaires des supermarchés et des magasins bio, dans les pharmacies, sur internet. Il est donc facile de s’en procurer mais encore faut-il savoir quel usage en faire et comment le choisir. C’est-ce dont nous traiteront dans cet article.

 

L’origine du Ginseng

Le ginseng est une plante vivace qui pousse naturellement dans les forêts en Chine et en Corée. Remède ancestral, le ginseng est malheureusement devenu rare à l’état sauvage du fait d’avoir trop été ramassé, victime de son succès et de sa diffusion à l’échelle mondiale.

Le Ginseng rouge que l’on trouve actuellement sur le marché est donc issu de cultures. Il est d’ailleurs possible d’en cultiver en France, à condition de reproduire des conditions de culture proches de son milieu naturel, à savoir une terre riche en humus et un lieu ombragé.

La récolte du Ginseng

Il faut attendre plusieurs années, 4 à 5 ans minimum, 7 ans idéalement, avant de pouvoir récolter une racine de ginseng de qualité et de taille satisfaisantes, d’où le prix élevé de ce produit.

Les pratiques culturales laissent cependant parfois à désirer et l’emploi de pesticides chimiques n’est pas interdit. Si nous voulons éviter de consommer ensuite ces produits nocifs, il est donc de notre responsabilité d’être attentif à la provenance de ginseng que nous achetons et de privilégier des racines issues de l’agriculture biologique. La racine récoltée peut être séchée à l’air : c’est ainsi que l’on obtient le ginseng blanc.

Si en revanche, on fait cuire cette racine à la vapeur, on crée du ginseng rouge. Le processus de cuisson aide à libérer des composés actifs appelés « ginsenosides » et rend le ginseng un peu plus efficace.

ginseng rouge

Propriétés du ginseng rouge pour la naturopathie occidentale

Le ginseng rouge, tonifiant par excellence

Le ginseng est un tonique général, c’est-à-dire qu’il soutient l’organisme en état de fatigue et de sur-sollicitation.

C’est un stimulant physique : le ginseng augmente la résistance à l’épuisement, favorise la récupération et aide à retrouver la vitalité. Cela a été démontré par des études scientifiques sur des sportifs. Cette propriété du ginseng rouge fait que l’on peut le conseiller aux personnes sortant de convalescence et épuisées physiquement, aux personnes en « burn-out » ayant trop demandé à leur organisme, bref à tous ceux qui essayent de sortir d’une grosse fatigue physique.

Le ginseng améliore les performances mentales et les capacités cognitives (raisonnement, mémorisation), notamment en période de stress intense voire d’état dépressif, de perte de motivation et d’énergie mentale. Il agit donc sur les deux types de fatigue, physique ou mentale.

 

L’allié du système immunitaire

Le ginseng stimule le système immunitaire affaibli chez les personnes fatiguées et/ou immuno-déprimées. Il est donc indiqué par exemple en période de convalescence, si l’on constate des infections à répétition ou bien pour les personnes âgées et fragiles trop sujettes aux maladies hivernales.

ginseng rouge

Le ginseng peut aussi aider lors de traitements lourds de cancers, après en avoir discuté avec le médecin pour éviter les interactions avec d’autres médicaments. Le ginseng stimule notamment l’apoptose (destruction des cellules cancéreuses). Des études ont montré l’effet du ginseng sur la diminution du risque de récurrence des cancers.

Le ginseng rouge peut se prendre sous différentes formes : teinture, gélules, décoction de racine. La forme la plus pratique est probablement la gélule. Le ginseng rouge étant plus actif que le blanc, il y a besoin d’une quantité moindre. La durée d’une cure est de 4 à 6 semaines. Au bout de cette période, il convient de faire le point pour juger de l’efficacité du ginseng et décider de continuer ou non la cure, après une courte pause.

Conclusion

Le ginseng rouge est donc un allié précieux pour récupérer, se remettre d’une grosse fatigue, physique ou nerveuse (les deux vont souvent ensemble), « rebooster » l’organisme et le système immunitaire des personnes fragilisées, convalescentes, âgées. En revanche, son effet est moins notable comme dopant chez des personnes en bonne condition physique. Il pourrait même s’avérer trop excitant, gêner le sommeil, faire monter la tension, créer des palpitations cardiaques, en un mot, être trop tonique.

Respectez donc toujours les doses indiquées et demandez conseil à un professionnel de la santé.

 

Laisser un commentaire

Top